armada_boat_séminaires-Istanbul

ISTANBUL: Réouverture par la mer de l’unique entrée dans la ville historique

armada_boat_séminaires-Istanbul

« La plus belle vue d’Istanbul, c’est quand on y arrive par la mer » dit Kasim Zoto, le propriétaire du bateau de l’Armada.

Il n’est donc pas étonnant qu’après avoir rénové les anciennes maisons en bois du quartier d’Ahırkapı (le front de mer de la ville historique) pour en faire un hôtel de charme -L’Armada- et plusieurs petits restaurants, il ait eu envie de se lancer dans la construction d’un bateau de croisière pour naviguer sur le Bosphore.

Comme pour la réhabilitation de l’hôtel, Kasim Zoto et ses partenaires ont voulu se rapprocher au plus près de ce qu’était ce quartier de marins auparavant. Le nom « Armada » est un hommage à Barberousse, ce grand amiral de la flotte ottomane au XVI ème siècle (considéré comme un pirate par les Européens) qui vivait autrefois dans ce quartier accompagné de tous ses marins. Le quartier est aujourd’hui la propriété d’une fondation en son nom. Paradoxalement, cet ancien haut lieu de l’histoire maritime était dépourvu de bateaux  jusqu’en 2011…date à laquelle est né le bateau de l’Armada !

croisière-bosphore-DMC-Istanbul-réceptif

De plus, la création de ce bateau a anticipé la réouverture de la jetée du quartier, unique entrée par la mer sur la ville historique. En effet, bien que créée à l’époque byzantine, elle avait été fermée en 1960, lors de la construction du périphérique.Avec « les Armada », Ahırkapı s’offre donc une nouvelle jeunesse. Cependant, l’Armada boat a été créé, non pas en s’inspirant des bateaux de la flotte ottomane de Barberousse mais des premiers bateaux à moteur du XXème siècle avec lesquels les ambassadeurs naviguaient sur le Bosphore.

Afin de mettre en place la construction d’une fidèle copie, Kasim Zoto et ses associés se sont réunis pendant 11 mois, une fois par semaine, pour élaborer ce projet et définir, non sans quelques querelles, la construction du bateau dans ses moindres détails.Face à la perte du charme du Bosphore causée par la fréquentation de plus en plus intense de gros bateaux de croisière, l’Armada avec sa dimension humaine (20 m de longueur pour 5.60 m de large) est l’unique bateau commercial qui ait cette esthétique d’un autre temps. 

Après s’être mis d’accord sur les dessins quant à la forme du bateau, la construction de cette luxueuse embarcation en acajou a pu débuter. Pour la décoration, l’équipe a fait appel à Deniz Dedeal (au nom prédestiné puisque Deniz signifie « la mer » en turc), spécialiste du design naval sur les bateaux classiques. La hauteur du bateau a aussi été pensée afin de pouvoir rentrer dans la Corne d’Or.

Il est donc possible avec l’Armada de sillonner toutes les eaux d’Istanbul, d’un bout à l’autre du Bosphore en passant par la Corne d’Or jusqu’aux îles des Princes.  Il est également possible d’y faire des circuits à thème comme « les palais perdus du Bosphore » pour avoir une approche encore plus authentique du détroit.

Le bateau est doté d’un espace intérieur et d’un espace extérieur aménagés ainsi que d’un toit terrasse pour profiter au mieux de la vue. Avec sa capacité d’une cinquantaine de personnes au maximum, c’est le moyen idéal pour profiter d’un moment inoubliable sur le Bosphore autour d’un cocktail ou d’un dîner raffiné de spécialités orientales et stambouliotes, préparé par les cuisines de l’hôtel Armada. Les virées de nuit (after-party) à son bord pour admirer la ville qui ne dort jamais depuis la mer sont aussi des moments privilégiés.

par Laure Nunez

Le bateau de l’Armada est une petite perle sur le Bosphore qui vous enchantera par son esthétique, son raffinement et sa quiétude. Il a réussi, malgré la grande concurrence des excursionnistes stambouliotes, à se faire une notoriété en seulement 2 ans d’existence. Les équipes de Vogue l’ont d’ailleurs choisi en 2013 pour servir de décor au shooting de Kate Moss.

Posted in Croisière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *